Le supplice de la main tendue

Changement de stratégie à Kaboul. Le Président Hamid Karzai aux manières si démocratiques tente de sauver ce qui peut l’être en tendant la main aux talibans. Pourquoi un tel revirement ?

En premier lieu, il ne contrôle plus rien à commencer par les techniques de bourrage d’urnes. La parodie d’élection qui lui a permis de se maintenir au pouvoir a été si grotesque que plus personne ne le considère comme légitime.

Les américains dont les connaissances géographiques et géostratégiques ne sont plus à démontrer se sont désintéressés du pays qui avait servit de camp de base aux fanatiques du 11 septembre pour se focaliser sur l’Irak.

Résultat, nous avons trouvé le premier pantin venu, nous lui avons confié les clefs et les espoirs d’un peuple et nous sommes partis chasser les bassistes laïcs dans les champs pétrolifères Irakiens.

Ce nous est cruel pour une France qui s’est opposé à cette erreur dès ses prolégomènes. Nous en avons tiré une gloriole sans lendemain et le sentiment rassurant d’avoir eu raison. La belle affaire, et après ! La France ne compte presque plus dans la conduite des affaires du monde et n’a jamais eu l’oreille du pilote américain. L’ Allemagne est un nain politique dénué de toute capacité militaire, l’histoire y a veillé. Les Russes se relèvent à peine et les Chinois attendent de tirer les marrons du feu. Les seuls de nos partenaires à être écoutés de Washington se situent outre Manche. Si l’on veut faire avancer notre point de vue il nous faut en convaincre des anglais qui se méfient de nous comme de la peste et restent persuadés qu’un Napoléon sommeille en chacun de nos Présidents. Il faut être anglais pour le croire mais c’est un fait !

En résumé nous sommes bien peu de chose tout au plus une voix qui clame aux portes du désert.

Devant le lait Afghan renversé, nous n’avons plus qu’à avaliser cette nouvelle politique. Faire la paix nécessite de réintégrer les talibans Pachtounes. Le problème c’est que cette ethnie ne représente pas plus de 40% de la population locale qu’elle a une lecture aberrante du Coran et s’est déjà distinguée par son inaptitude à diriger se pays si ce n’est par la terreur. La prime donnée à l’insurrection et à la barbarie est énorme. Il est fort probable que le mariage entre des pro-occidentaux corrompus et des fanatiques religieux exaltés tourne à l’avantage de ces derniers. L’Afghanistan renouera avec ses vieux démons, les Tadjiks du Nord reprendront les armes et la guerre civile n’en finira pas. Ben Laden savait ce qu’il faisait en assassinant Massoud. Il privait les américains d’une solution pérenne.

Surtout, cette « réconciliation » va se faire sur le dos des femmes. Celles là même au nom desquelles nous devions faire reculer l’obscurantisme. L’Occident venaient les libérer de leurs prisons de toiles bleues. Nous ne nous sommes pas donné les moyens de nos ambitions. Nous avons fait naitre des espoirs que nous n’avons pas su concrétiser. Nous allons partir, ce n’est qu’une question de temps. L’Occident ne veut pas se battre pour des cailloux sans valeurs et son universalisme ne va pas jusqu’au zones tribales.

A défaut d’avoir fait de ce pays un allié dans notre lutte contre l’islamo fascisme, sachons accueillir dignement ceux de ses enfants qui fuiront le retour de leurs bourreaux. Les femmes afghanes qui croyaient à la liberté n’auront pas eu les moyens de changer leur pays. Si nous leur ouvrons les bras, nul doute qu’elles changeront le notre. La folie, elles l’auront vue à l’œuvre. Elles n’auront pas de doutes ni de tentations de replis identitaire. Elles sont et resterons musulmanes mais des modérées dont l’intégration ne posera aucun problème.

Il est permis de douter qu’elles ne déambulent jamais en Burka dans les rues de nos villes, du moins tant que nous n’aurons pas renoncé, par lâcheté, à défendre ici, une liberté que nous avons déjà piteusement refusé de promouvoir là bas.

Point n’est besoin de faire sans cesse des incantations sur le devoir de mémoire si c’est pour refuser de sentir à nouveau souffler le vent de Munich dans cette main tendue à ceux qui ont jurés notre perte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :